L'équipe Acojur s'excuse par avance des soucis de navigation que vous pourriez rencontrez sur cette nouvelle version du site.Soyez assurés que nous mettrons tout en oeuvre pour les résoudre dans les meilleurs délais.

La comptabilité

L’enregistrement des recettes.

Dans votre livre-journal vous devez inscrire tous les mouvements de trésorerie par ordre chronologique. Lors de cet enregistrement quotidien vous devez, pour chaque opération, détailler :

  • pour les colonnes 1 et 2 : la date et le libellé.
  • de la colonne 3 à 5 : si ce mouvement concerne la caisse ou la banque (il existe plusieurs colonnes banque en fonction du nombre de comptes professionnels utilisés par l’agent commercial). Cette séparation des comptes vous permettra d’effectuer plus facilement vos rapprochements bancaires.

La suite de l’enregistrement de votre mouvement de trésorerie consiste à ventiler votre recette dans les comptes correspondants. Vous avez le choix entre trois colonnes :

  • les commissions et honoraires.
  • les autres recettes diverses.
  • le compte de l’exploitant.

Les commissions et honoraires : cette catégorie de recettes regroupe toutes les sommes que vous avez perçues au titre de votre activité. Plus clairement, l’exercice de votre profession d’agent commercial vous a permis de gagner de l’argent, vous devez inscrire ces sommes en tant que commissions et honoraires et ce, quelque soit la dénomination utilisée pour les qualifier : commissions, honoraires, gratifications, vacations, ristournes, intéressements, avances sur commission, acomptes sur commission…

Les autres recettes diverses : cette rubrique regroupe tous les autres revenus. Cette particularité lui vaudra d’être étudiée en détail à la fin de l’exercice afin de définir la manière dont sera imposée chaque recette (impôt sur le revenu ou revenu imposable au titre des plus-values).Vous devez inscrire ici toutes les dépenses telles que : produits financiers, remboursements de frais professionnels, subventions d’équipement, dommages et intérêts, débours payés pour le compte d’un client, cessions d’immobilisation…

Le compte de l’exploitant : vous devez utiliser ce compte pour toutes les rentrées d’argent qui ne correspondent pas à votre activité professionnelle. Mais ce compte de l’exploitant permet aussi à l’agent commercial de « mettre de l’argent dans son activité » lorsque celle-ci en a besoin. En effet la caisse ne doit jamais être négative !

Remarque : Si votre activité nécessite l’emploi de plusieurs taux de TVA, n’oubliez pas d’ouvrir une colonne TVA par taux de TVA que vous utilisez dans votre livre-journal.

Page précédente - Page d'accueil - Plan de la rubrique
Vos commentaires et vos questions sur le forum acojur

Articles du même sujet

Liens sponsorisés

Contact - Mentions légales - Publicité - Communiqué de presse - Réalisation LEBOOSTER: l'imagination créative