L'équipe Acojur s'excuse par avance des soucis de navigation que vous pourriez rencontrez sur cette nouvelle version du site.Soyez assurés que nous mettrons tout en oeuvre pour les résoudre dans les meilleurs délais.

La comptabilité

Comment amortir un bien.

Il existe deux méthodes pour amortir un bien enregistré dans votre journal des amortissements :

  • l’amortissement linéaire.
  • l’amortissement dégressif.

La base d’amortissement : quelque soit la méthode d’amortissement que vous appliquerez à un bien, la base d’amortissement se calcule de la même manière. Elle est principalement composée par le prix d’achat de ce bien auquel vous devez ajouter les frais inhérents à cet achat : frais de livraison, frais d’installation.

Si vous êtes soumis à la TVA, vous devez retenir les montant hors taxes puisque vous récupérez la TVA de votre achat et des frais inhérents. En revanche, si vous n’êtes pas soumis à la TVA, la base d’amortissement que vous retiendrez sera calculée à partir des montants TTC.

L’amortissement linéaire : c’est la méthode à appliquer sauf exception. Elle vous permet de répartir uniformément dans le temps la charge qui correspond à l’achat de votre bien. L’administration fiscale juge de la durée d’amortissement d’un bien en fonction de sa durée de vie présumée. Ainsi il est communément admis que les durées d’amortissements des biens courants sont pour :

  • le matériel de bureau entre 5 et 10 ans
  • le mobilier 10 ans
  • les installations entre 10 et 20 ans
  • le véhicule entre 4 et 5 ans

1ère méthode d’amortissement : l’amortissement linéaire. Cette méthode d’amortissement permet de répartir équitablement dans le temps la charge de votre achat, y compris si vous l’avez acquis en cours d’année. La manière la plus efficace de vous l’expliquer est de vous donner un exemple.

Vous acheter au 01 septembre 2005 un bureau pour un montant de 2000 euros. Comme indiqué ci-dessus vous pouvez l’amortir sur 10 ans.

Taux d’amortissement : il est égal au rapport de 100 sur la durée exprimée en année, c’est-à-dire pour notre exemple, 100/10 = 10%.

  • Le calcul de l’amortissement :
  • Amortissement 2005 : 2000 x 10% x (121/365) = 66.30
  • (121 jours du 01/09 au 31/12 sur 365 jours qui composent l’année)
  • Amortissement 2006 : 2000 x 10 % = 200
  • Amortissement 2007 : 2000 x 10 % = 200
  • Amortissement 2008 : 2000 x 10 % = 200
  • Amortissement 2009 : 2000 x 10 % = 200
  • Amortissement 2010 : 2000 x 10 % = 200
  • Amortissement 2011 : 2000 x 10 % = 200
  • Amortissement 2013 : 2000 x 10 % = 200
  • Amortissement 2014 : 2000 x 10 % = 200
  • Amortissement 2015 : 2000 x 10 % x (244/365) = 133.70
  • (244 jours du 01/01 au 31/08 sur 365 jours qui composent l’année)
  • 2ère méthode d’amortissement : l’amortissement dégressif. Vous pouvez amortir certains biens plus rapidement grâce à l’amortissement dégressif dont bénéficient certains biens comme l’équipement informatique.

    Il faut toutefois que ces biens répondent à deux obligations : leur durée de vie doit être au minimum de trois ans et ils doivent être acquis neufs.

    Le taux d’amortissement dégressif se calcule à partir du taux d’amortissement linéaire auquel on applique un coefficient. Celui-ci est :

    • 1.5 si la durée d’utilisation du bien est de 3 ou 4 années.
    • 2 si la durée d’utilisation du bien est de 5 ou 6 années.
    • 2,5 si la durée d’utilisation du bien est supérieure à 6 années.

    Page précédente - Page d'accueil - Plan de la rubrique
    Vos commentaires et vos questions sur le forum acojur

    Articles du même sujet

    Liens sponsorisés

    Contact - Mentions légales - Publicité - Communiqué de presse - Réalisation LEBOOSTER: l'imagination créative